23
juin
2016

Le Maire de Perpignan doit prendre ses responsabilités sur les velléités autonomistes catalanes de certains de ses élus !

Par : - Catégories : Communiqués de Presse,Louis Aliot  

Louis Aliot

Communiqué Louis Aliot

 

Député Européen et Conseiller Municipal de Perpignan

 

Je demande à Monsieur le Maire de Perpignan de condamner les propos de son adjoint aux affaires catalanes et à la coopération transfrontalière.

 

En effet celui-ci dans le quotidien local expose sa stratégie de rupture dans ces termes : « maintenant, il va falloir convaincre la population, nos députés et les institutions qu’il faut pour notre département une collectivité territoriale unique avec un statut particulier, comme c’est le cas en Corse ». Rien que ça.

 

Si nous n’avons rien contre la personne incriminée, nous considérons que cette vision culturellement séparatiste et légalement douteuse, n’a jamais été que je sache la position de l’institution municipale perpignanaise et que dans tous les cas, elle ne représente qu’une infime minorité de la population de notre département.

 

Que ces organisations politiques microscopiques se présentent aux élections pour défendre ces idées-là et elles constateront la popularité de leur projet !

 

Défendre notre identité locale, nos traditions, notre patrimoine, notre culture face à une immigration toujours plus dynamique et à l’installation d’un communautarisme religieux est une chose. Promouvoir des idées de division nationale en est une autre ! La France n’est pas l’Espagne ! Le combat culturel renforcera l’unité du pays ; les revendications institutionnelles autonomistes fragiliseront la France et la république.

 

Dans une situation d’extrême fragilité pour notre pays, c’est vers l’unité et l’indivisibilité de la République française et la sécurité de son peuple qu’il faut se concentrer.

 

Le nom de la nouvelle région décidé par les socialistes, les communistes, les écologistes et leurs alliés régionalistes, après une consultation douteuse, coûteuse et critiquable, ne va faire qu’accentuer les dissensions entre territoires, élus et professionnels.

 

Catalans d’accord mais Français d’abord.

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

23
juin
2016

Partenariat de la région avec la Russie : schizophrénie de Carole Delga

Par : - Catégories : Communiqués de Presse,Conseil régional LRMP,Elus,France Jamet,Union européenne  

france jamet

Communiqué de presse de France Jamet

 

Membre du Bureau Politique du Front National

 

Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

 

A l’occasion du match de football Russie – Pays de Galles qui avait lieu, ce lundi soir à Toulouse, Carole Delga a rencontré l’Ambassadeur de Russie en France Alexandre Orlov. Au cours de cet entretien, la Présidente de notre région a indiqué vouloir « renforcer les liens » qui nous unissent à la Russie.

 

Si nous saluons l’initiative, nous tenons à signaler que Mme Delga, en tant que députée socialiste, appartient à la majorité présidentielle qui pratique depuis plus de 4 ans une politique ouvertement russophobe ! Sanctions économiques infondées, soutien au pouvoir corrompu de Kiev, annulation de la livraison des deux « BPC Mistral », tout est fait, au niveau national, pour rompre les relations avec Vladimir Poutine.

 

François Hollande vient d’ailleurs, ce mardi, de prolonger pour 6 mois, avec les 27 autres pays de l’Union Européenne, les sanctions économiques contre la Russie. Nos agriculteurs, qui souffrent depuis déjà de trop nombreux mois de l’embargo russe, vont donc devoir se priver des débouchés russes jusqu’à la fin de l’année ! C’est pourquoi nous dénonçons la manifeste schizophrénie de Carole Delga, qui semble vouloir nouer des liens avec un pays qu’elle combat par ailleurs.

 

Pour le groupe des élus Front National – Rassemblement Bleu Marine en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, il apparaît évident qu’avant de parler de « renforcer les liens » avec la Russie, Mme Delga ferait mieux d’agir pour mettre un terme aux sanctions économiques et restaurer la confiance avec Moscou. La bonne santé de notre agriculture en dépend !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

17
juin
2016

Consultation sur le nom de la région : peu de clics pour une grande claque

Par : - Catégories : Communiqués de Presse,Conseil régional LRMP,Elus,France Jamet  

france jamet

Communiqué de presse de France Jamet

 

Membre du Bureau Politique du Front National

 

Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

Le groupe des élus du Front National-Rassemblement Bleu Marine du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées a toujours demandé qu’un véritable référendum sur le choix du nom de la région soit organisé comme il l’avait également exigé pour la fusion de nos deux régions à laquelle une majorité des Français était hostile.

 

L’exécutif socialiste l’a refusé au plan national comme au niveau régional. En Hollandie et au pays de Madame Delga, on n’interroge le Peuple que lorsqu’on est sûr qu’il va aller dans son propre sens…

 

C’est ce même mépris, ce même dédain qu’a clairement exprimé 97 % de la population en boudant cette consultation totalement désorganisée, ce « micro-trottoir » exigé par les Verts et concédé par Madame Delga.

 

De tout cela, nos compatriotes retiendront :

 

- l’absence de définition du corps électoral ;

- l’absence de transparence dans les opérations de dépouillement ;

- l’absence des élus de l’opposition dans tout le processus, du « Comité du nom » à la « conférence de presse » de ce 16 juin 2016…

 

Et si l’opération n’aura cependant pas été totalement négative pour le Groupe de Presse de Monsieur Baylet, on peut considérer qu’entre la campagne financée dans la presse régionale, nationale, les médias audiovisuels et radiophoniques, cette consultation aura coûté au bas mot entre 500 000 euros (version officielle) et 4 millions d’euros !

 

Score final : Peu de clics mais une grosse claque pour Madame Delga et sa majorité en déliquescence…

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

17
juin
2016

Hommage aux deux policiers assassinés à Magnanville

Par : - Catégories : insécurité,Vos élus en action  

minute silence police

 

 

 

 

France Jamet et les élus du groupe FN RBM en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, participaient, ce mercredi à l’hôtel de police de Montpellier, à l’hommage rendu aux deux policiers assassinés à Magnanville.

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

14
juin
2016

Conseils d’administration des lycées : la dérobade anti-républicaine de Carole Delga

Par : - Catégories : Communiqués de Presse,Conseil régional LRMP  

Gilles Ardinat

Communiqué de presse de Gilles Ardinat,

 

Conseiller régional FN RBM de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

Professeur agrégé d’histoire-géographie

 

Secrétaire départemental du Collectif Racine de l’Hérault

 

 

Le 15 avril, nous avons remis à Carole Delga une lettre pour lui demander des explications sur l’exclusion des 40 élus FN/RBM des conseils d’administration des lycées. D’après la Présidente socialiste de Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées, les conseillers frontistes, bien qu’issus du suffrage universel et représentant 34% des citoyens de la région, seraient indignes de siéger dans des établissements d’enseignement. Pour appuyer cette éviction politique, Mme Delga invoque de manière incessante ses « valeurs républicaines ».

 

Dans la lettre adressée il y a deux mois, nous lui avons demandé d’expliciter sa conception de la République afin de donner un contenu précis à ses « valeurs ». Nous avons même proposé un débat pour confronter nos idées. Il nous semble intolérable qu’une Présidente puisse ostraciser les élus d’opposition sans aucune justification valable.

 

Madame Delga n’a à ce jour donné aucune réponse à cette demande d’explication et de débat, ce qui dénote au mieux un manque de politesse, au pire un mépris total pour les 826.000 électeurs qui ont choisi la liste de Louis Aliot en décembre dernier.

 

Cette absence de réponse est une dérobade des socialistes, incapables de fournir des arguments convaincants. Ce refus de débattre, aux antipodes de l’esprit républicain, témoigne du sectarisme et du vide intellectuel de la gauche au pouvoir. N’ayant rien à apporter sur le fond, ils agitent de manière incantatoire des « valeurs » qu’ils sont incapables de s’appliquer à eux-mêmes.

 

Bien évidemment, les élus FN/RBM ont vocation, comme tous les autres, à participer à la vie des lycées. C’est le cas dans plusieurs régions (notamment en Normandie et en Bourgogne Franche-Comté). Ce devrait être le cas en LRMP où un tiers des parents d’élèves soutient le Front National. Derrière sa rhétorique pseudo-républicaine, la gauche masque des pratiques anti-démocratiques et discriminatoires dont le seul but est de museler l’opposition.

 

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

13
juin
2016

Louis Aliot : « Tendons la main à tous ceux qui veulent nous rejoindre ! »

Par : - Catégories : Communiqués de Presse,Elus,Louis Aliot,Vos élus en action  

Louis Aliot LotCommuniqué de presse de Bruno Lervoire

Porte-Parole du Front National du Lot

 

Le Vice-Président du Front National et Député Européen Louis Aliot était dans le Lot vendredi dernier. Six mois après les élections régionales et un an avant les présidentielles et les législatives, il est revenu, pour la quatrième fois depuis en 18 mois, à la rencontre des patriotes lotois.

 

Ce sont plus de 100 personnes qui se sont rendues à la réunion publique à Saint-Pierre-Lafeuille pour écouter et échanger avec l’élu FN. Un lieu symbolique que le Conseiller Régional et Responsable Départemental du Front National Emmanuel Crenne a décrit comme « le premier village lotois à avoir accueilli des migrants, sans l’accord préalable de la population ».

 

Alors que le match d’ouverture de l’Euro 2016 se déroulait le soir même, Louis Aliot l’a affirmé avec force : « Etre fier de la France, ce n’est pas seulement agiter un drapeau Bleu-Blanc-Rouge pendant un match de football !». Il a ensuite dressé le bilan catastrophique de la gauche au pouvoir : « Les Français n’en peuvent plus et ils ont raison ! Le gouvernement socialiste enchaîne les trahisons. »

 

Avant de repartir pour Perpignan, où il siège au Conseil Municipal, Louis Aliot a tenu à adresser un message d’ouverture aux militants du Front National, à l’égard des déçus du système UMPS : « Tendons la main à tous ceux qui veulent nous rejoindre. Le combat patriote s’adresse à tous ! ». Message entendu.

 

Toutes les photos ici !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

13
juin
2016

« Fête du Travailleur Catalan » : les derniers communistes des P.O. sous perfusion !

Par : - Catégories : Communiqués de Presse  

fn66Communiqué de presse des élus FN/RBM

des Pyrénées-Orientales

 

Comme tous les ans au Bocal du Tech, se déroule la « Fête du Travailleur Catalan », émanation de l’organe de presse du Parti Communiste local, qui malgré l’état groupusculaire du mouvement dans les P.O. (2% aux Départementales de 2015) tente de faire oublier son soutien à François Hollande en 2012, en nous promettant un week-end de spectacles et de concerts…

 

Cependant, quand on y regarde de plus près, on s’aperçoit que cette petite copie de la « Fête de l’Humanité » se retrouve subventionnée par le contribuable catalan via des partenariats avec les Conseils Départementaux et Régionaux… Il est vrai qu’à la vue des chiffres du chômage dans les Pyrénées-Orientales, dont les socialo-communistes ont la gestion depuis près de 20 ans, il faut bien faire oublier le terme « chômeur » par une fête du « travailleur »… Les demandeurs d’emploi apprécieront sûrement la subtilité de leurs élus !

 

Il est toujours risible de voir que les derniers élus PCF tentent de nous faire croire qu’ils défendent le « travailleur », alors que les ouvriers et les employés ne votent plus communiste depuis 25 ans, et que leur parti court après le PS quand il s’agit d’aller à la gamelle…

 

Le Front National 66, unique défenseur des intérêts du « travailleur français », dénonce ce type de connivences permanentes entre l’exécutif et certaines associations politiciennes, et ce  malgré la condamnation à 3 mois de prison avec sursis et 8.000 euros d’amende pour «prise illégale d’intérêt» du Conseiller Départemental et ancien Maire d’Elne, Nicolas Garcia, par ailleurs rédacteur du dit hebdomadaire « Le Travailleur Catalan »…

Toutes ces méthodes ne font qu’affaiblir la démocratie et l’intérêt de nos concitoyens pour le suffrage universel !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

09
juin
2016

Commémorations en hommage aux Morts pour la France en Indochine

Par : - Catégories : Conseil régional LRMP  

Vos élus participaient aux commémorations en hommage aux Morts pour la France en Indochine partout en région :

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

03
juin
2016

Lettre de Chantal Dounot-Sobraquès à Carole Delga

Par : - Catégories : Conseil régional LRMP,Vos élus en action  

chantal dounot sobraquesLettre de Chantal Dounot-Sobraquès

 

Vice-Présidente du groupe des FN/RBM au Conseil Régional du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

à Carole Delga

 

 

Madame le Président,

 

 

Je ne peux laisser sans réponse votre attaque personnelle lors de l’Assemblée Plénière du jeudi 26 mai.

 

Nos débats méritent mieux que ces invectives faciles. Quand on en est réduit à cela, c’est bien parce qu’il s’agit de mobiliser les siens sur la posture et non sur le fond. Je comprends que face à une majorité qui vous a déjà manquée une première fois lors de l’A.P., vous préfériez l’illusion facile de la véhémence au vrai débat.

 

Permettez-moi de vous confirmer que les propos de mon groupe, loin de votre exploitation politicienne, sont favorables à la LGV. France Jamet a textuellement déclaré « Si nous sommes contre le financement de la LGV Bordeaux-Tours, la LGV Bordeaux-Toulouse est quant à elle nécessaire »  (vérifiez le compte-rendu de l’AP). Encore récemment Martin Malvy avait menacé de ne pas financer la LGV Tours-Bordeaux si la LGV Bordeaux-Toulouse était remis en cause. Et je vous rappelle que le financement de ce projet n’est toujours pas acquis … Le titre de La Dépêche du Midi d’aujourd’hui est hélas éloquent : «  Quel financement pour le TGV ? ! »

 

Outre l’absence de financement de ce projet (grande spécialité de la gauche), vos alliés écologistes me semblent beaucoup plus réticents sans encourir vos foudres !

 

Quant à l’utilisation politicienne d’un grand maire aujourd’hui décédé, je trouve cela des plus choquants. Les socialistes défendant «  Saint Dominique »  pour mieux critiquer ses anciennes adjointes, on croit rêver … alors que votre parti n’a eu de cesse de combattre Dominique Baudis toute sa vie.

 

Madame, votre mandature ne pourra consister en une série d’insultes contre Mme Jamet et notre groupe. Les problèmes rencontrés au quotidien par nos concitoyens de la nouvelle région et l’organisation de celle-ci vont bien au-delà de ces postures! Ils attendent autre chose.

 

Salutations distinguées,

 

Chantal Dounot-Sobraquès

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

03
juin
2016

Danger confirmé sur l’hôpital de Millau : la politique dramatique de Marisol Touraine

Par : - Catégories : Communiqués de Presse,Conseil régional LRMP  

Jean-Guillaume REMISECommuniqué de presse de Jean-Guillaume Remise,

 

Vice-Président du Groupe des Elus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

 

En mars dernier, Jean-Guillaume Remise, vice-président du groupe des élus FN RBM à la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, avait déjà alerté les Millavois sur les menaces qui pesaient sur le maintien des services du Centre Hospitalier de Millau. Il avait d’ailleurs adressé à ce sujet une lettre à Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, pour demander la conservation des services hospitaliers de proximité.

 

La réponse du cabinet de la ministre n’a rien de rassurant. En effet, celle-ci confirme la volonté de démantèlement des petites structures hospitalières de proximité au profit des grands Centres Hospitaliers Universitaires (CHU). Ici, il s’agit « d’engager une réflexion avec le CHU de Montpellier pour développer des coopérations (…) dans le cadre du futur groupement hospitalier de territoire ».

 

Tout le monde l’aura compris, Madame Touraine veut faire des économies en regroupant les services de santé dans les grands centres urbains. Cette politique est tout simplement scandaleuse ! Les Millavois et, plus largement, tous les habitants de notre grande région qui ne vivent pas dans les grandes agglomérations vont donc perdre le lien avec leurs services de santé de proximité.

 

Au nom de la rentabilité économique, Madame Touraine va ainsi créer deux catégories de citoyens : les habitants de Montpellier et Toulouse et les autres ! Cette stigmatisation antirépublicaine doit faire réagir tous les défenseurs de la cohésion et de la solidarité nationale.

 

Par sa réactivité, le Front National prouve, une fois encore, qu’il est le plus performant pour défendre les intérêts de tous les Français. En Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, le groupe des élus FN RBM n’acceptera pas cette politique dramatique d’urbanisation de la santé.

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

02
juin
2016

Affaire Reynié : Valls et Delga complices ?

Par : - Catégories : Communiqués de Presse,Conseil régional LRMP,Elus,FN,France Jamet  

france jametCommuniqué de presse de France Jamet,

 

Membre du Bureau Politique du Front National

 

Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

 

D’après les informations recueillies par le journaliste de France 3 Laurent Dubois, il semblerait que de nombreux de responsables politiques, de droite comme de gauche, auraient couvert la « vraie-fausse » candidature de Dominique Reynié lors des élections régionales de décembre dernier. Face au silence assourdissant des médias locaux sur ces révélations, France Jamet et les élus du groupe FN/RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées tiennent à dénoncer fermement ce qui apparaît désormais comme une manipulation délibérée du scrutin régional.

 

En effet, dès le début de la campagne, les médias locaux avaient révélé que Carole Delga, son équipe et même Manuel Valls, avaient eu connaissance de l’inéligibilité de Dominique Reynié. Ils auraient gardé le silence pour permettre à ce « vrai-faux » candidat de « prendre des voix » à la liste FN RBM conduite par Louis Aliot pour permettre à Carole Delga de passer en tête au second tour et de devenir Présidente de Région.

 

Cette affaire Reynié, qui ressemble de plus en plus à une sombre affaire de magouilles politiciennes à la sauce UMPS, est véritablement scandaleuse. Comment les électeurs de M. Reynié peuvent-ils tolérer avoir été ainsi pris pour des idiots ?! Il va sans dire que France Jamet et les élus du groupe FN/RBM se posent d’énormes questions sur la légitimité de Carole Delga à diriger la région, elle qui a été élue par une élection volontairement truquée.

 

Si les belles « valeurs de la République », tant prônées par Mme Delga et Manuel Valls, conduisent à de tels agissements, il n’est pas étonnant de voir de plus en plus de Français se détourner de la politique et s’abstenir aux élections. Nous l’affirmons haut et fort : ces irresponsables de l’UMPS devront un jour rendre des comptes devant le Peuple Français !

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

01
juin
2016

Lettre de Maïthé Carsalade à Carole Delga

Par : - Catégories : Conseil régional LRMP,Vos élus en action  

maithé carsaladeLettre de Maïthé Carsalade

 

Conseillère Régionale FN/RBM en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

à Carole Delga

 

 

Madame la Présidente,

 

 

A l’occasion de l’examen du rapport numéro 04.06 de la Commission Permanente du 27 mai 2016, je vous ai alerté sur les conditions de travail des élus lors de la Commission Culture chargée d’étudier les rapports à l’ordre du jour.

 

J’ai ainsi pu vous informer en séance et devant témoins du fait que l’accès aux dossiers de demandes de subvention avait été refusé à l’élue que je suis.

 

En réponse, vous et votre Vice-présidente Dominique Salomon, m’avez indiqué que « les élus n’avaient pas à avoir accès à ces dossiers » et que nous devions donc voter sur le rapport sans avoir accès aux dossiers de demandes de subvention qui s’y rattachent.

 

Madame la Présidente, votre réponse est étonnante en ce qu’elle officialise le fait que vous nous demandez de voter sans que notre vote puisse être éclairé, ce qui est pourtant le B.A.-BA dans une assemblée démocratique.

 

Une des élus de votre majorité a également profité de son intervention en réponse à la mienne pour me dire que « nous ne comprenions pas ce que nous votions » alors que, précisément, mon intervention visait à vous exposer que l’on m’empêchait d’avoir accès aux dossiers pouvant éclairer mon vote.

 

Madame la Présidente, les Commissions Permanentes ne bénéficiant pas de procès verbaux intégraux, pouvez-vous me confirmer ou au contraire infirmer par écrit votre position et celle de votre vice-présidente quant à l’accès aux dossiers de demandes de subvention directement liés aux rapports sur lesquels vous demandez aux élus de se prononcer ?

 

Je profite de ce courrier pour vous demander (pour la troisième fois donc) l’accès aux dossiers de demande de subventions des manifestations subventionnées dans le cadre du rapport n° CP/2016-MAI/04.06 04.06 de la Commission Permanente du conseil régional du 27 mai 2016, à savoir : Culture et Patrimoine – Langues et Culture Régionales.

 

De votre réponse dépendra mon choix quant aux démarches ultérieures à mener.

 

Vous en souhaitant bonne réception, avec mes remerciements anticipés.

 

Maïthé Carsalade

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire

31
mai
2016

Le «Plan Marshall» de Carole Delga : une aubaine pour les travailleurs étrangers ?

Par : - Catégories : Communiqués de Presse,Conseil régional LRMP,Elus,Emploi,FN,France Jamet  

france jametCommuniqué de presse de France Jamet,

 

Membre du Bureau Politique du Front National

 

Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

 

 

La directive des travailleurs détachés (plus 25% en un an et plus de 286 000 cas en 2015), imposée par l’Union Européenne, est une catastrophe pour nos artisans et nos salariés du BTP. Les fameux « plombiers polonais », « maçons portugais » et autres ouvriers roumains, non soumis à la même réglementation, font une concurrence déloyale aux travailleurs français. En région, ce phénomène est considérablement aggravé du fait des accords de « coopération transfrontalière » qui servent notamment à « favoriser les déplacements et la mobilité transfrontalière des personnes et des marchandises »…

 

Avec plus de 43 chantiers identifiés comme « susceptibles de recourir à des travailleurs détachés » début 2016, notre grande région est donc surexposée à tous les vents du dumping social. Les chiffres officiels comptent par exemple plus de 35 000 travailleurs détachés espagnols en 2015. Des sociétés comme « Terra Feduncis », implantée dans l’Hérault et le Gard, se sont ainsi spécialisées dans l’exploitation des travailleurs détachés pour baisser artificiellement les coûts de main d’œuvre, au mépris de la sécurité, du savoir-faire et du respect de l’Homme.

 

En région, le secteur clef du BTP représente 20% des entreprises et emploie environ 93 000 salariés. Or, sans patriotisme économique, ni dispositions de relocalisation de l’emploi, le «Plan Marshall» de Mme Delga occasionnera un effet d’aubaine propre à ruiner un peu plus vite les entreprises régionales du BTP. Ce n’est pas en donnant des millions d’euros à quelques sociétés peu scrupuleuses mais hélas toujours « mieux-disantes » pour la commande publique que nous relancerons l’économie régionale et soutiendrons ce secteur. Mme Delga devrait le savoir, ou alors elle nous trompe.

 

En conséquence, les élus du groupe FN/RBM à la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées demandent expressément à Carole Delga d’introduire des clauses sociales et environnementales dans les cahiers des charges des marchés publics permettant d’en écarter toute entreprise susceptible d’utiliser des travailleurs détachés. C’est l’unique moyen pour que ces investissements profitent réellement aux entreprises de la région et à ses habitants.

Partager
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Yahoo! Buzz
  • Add to favorites
  • email
  • LinkedIn
  • Live
  • MySpace
0

Commentaire